Grondin | Guide des espèces

Grondin

Chelidonichthys cuculus

Chelidonichthys lucerna

Eutrigla gurnardus


zeevruchtengids.org/fr/grondin
  • Atlantique Est, du sud de la Norvège aux eaux marocaines
  • Mer Méditerranée
  • Filet droit
  • Senne
  • Chalut à perche / de fond
  • Trémail

• Aucun élevage

 


Dernière mise à jour : janvier 2022

 

 

BIOLOGIE 

Grondin rouge (Chelidonichthys cuculus)

  • FAMILLE : Triglidae.
  • TRAITS DISTINCTIFS : Dos et flancs de couleur rouge, ventre blanchâtre, plis en chevron le long de la ligne latérale, museau à profil concave assez allongé, fourni de fortes épines latérales sur chaque côté.
  • HABITAT : Espèce benthique qui vit préférentiellement sur des fonds de graviers ou de sable caillouteux entre 30 et 200 m de profondeur ; il peut être observé jusqu'à 400 m de profondeur.
  • ALIMENTATION : Petits crustacés.
  • MATURITÉ SEXUELLE : 25 cm (2 ans).
  • PÉRIODE DE FRAI : Golfe de Gascogne : de janvier à mars. Manche : d’avril à août.
  • LONGÉVITÉ : 15-20 ans.

LES GRONDINS doivent leur nom aux grondements qu’ils produisent en dégonflant leur vessie natatoire. En Belgique, le grondin est appelé « knorhaan » qui signifie « grognon ».

 

Autre espèce de grondin commercialisées sur nos marchés :

  • GRONDIN PERLON (Chelidonichthys lucerna)
    • Se caractérise par des grandes nageoires pectorales avec leur face interne colorée en bleu.
    • Maturité sexuelle : 24 cm (2 ans).

 

 

  • GRONDIN GRIS (Eutrigla gurnardus)
    • Se caractérise par une ligne latérale épineuse et blanchâtre et un dos gris-jaune ou gris-vert.
    • Maturité sexuelle : 35 cm (4 ans/femelle) ; 32 cm (3 ans/mâle).

 

 Grondin gris (Eutrigla gurnardus)

 

Les grondins ont un corps adapté à la vie sur le fond : leurs nageoires pectorales leur permettent de se déplacer sur les fonds comme avec des pattes. Ils sont souvent confondus avec le rouget barbet (Mullus surmuletus) mais se reconnaissent facilement par leur tête triangulaire et leur bouche blanche.

 

PÊCHE 

Les grondins sont principalement pêchés comme prises accessoires au chalut de fond et la plupart des captures sont rejetées en mer (cela concerne majoritairement le grondin gris).

Le grondin rouge (Chelidonichthys cuculus) fréquente l’Atlantique Est (du sud de la Norvège jusqu’en Mauritanie) et la Méditerranée, mais il se retrouve principalement en Manche et en mer Celtique. Cette espèce est exploitée uniquement par la flotte européenne ; 90 % des débarquements proviennent de l’Atlantique Nord-Est et 10 % de la Méditerranée. La France est le principal pays pêcheur de grondin rouge au monde.

Le grondin perlon (Chelidonichthys lucerna) est présent en Atlantique Est (de la Norvège au Sénégal) et en Méditerranée. Cette espèce est exploitée uniquement par la flotte européenne ; 77 % des débarquements proviennent de l’Atlantique Nord-Est et 23 % de la Méditerranée. Les Pays-Bas sont le principal pays pêcheur de grondin perlon au monde.

Le grondin gris (Eutrigla gurnardus) est présent en Atlantique Est (de la Norvège jusqu’au Maroc) et en Méditerranée. La majorité des débarquements proviennent de l’Atlantique Nord-Est (70 % en 2018) et le reste de la Méditerranée, où cette espèce est pêchée quasi exclusivement par l’Égypte (principal pays pêcheur de grondin gris au monde). En Belgique, en raison de la faible demande du marché local, les grondins font l’objet de rejets importants. Le grondin perlon y est la principale espèce exploitée.

 

 

 

 

ÉTAT DES STOCKS 

 

 

Stocks reconstituables (ou en reconstitution)* :

  • Atlantique Nord-Est
    • Grondin gris (Eutrigla gurnardus) : Stock reconstituable (ou en reconstitution)*
      • Mer du Nord, Manche Est, Skagerrak et Kattegat (sous-zone 27.4, divisions 27.7.d et 27.3.a)
        • État de référence de la biomasse reproductive non disponible et par conséquent biomasse considérée comme dégradée (principe de précaution).
        • Indice de biomasse globalement en augmentation (baisse récente).
        • Taux d’exploitation inférieur au niveau permettant le RMD (2). Rejets : 82 % en 2019. Depuis 2019, les scientifiques n'ont pas été sollicités par la Commission européenne pour donner un avis sur les niveaux de capture compatibles avec le RMD. 
    • Grondin rouge (Chelidonichthys cuculus): Stock non classifié
      • Atlantique Nord-Est (sous-zones 27.3-8)
        • État inconnu. Débarquements stables depuis une dizaine d'années. Rejets non quantifiés mais estimés comme très élevés selon les métiers. Avis scientifique pour 2021 (approche de précaution) : même limite de débarquements que pour 2020 (≤ 2 894 t), en diminution par rapport à l’avis pour 2019.

Seuls les grondins gris (Eutrigla gurnardus) et rouge (Chelidonichthys cuculus) font l’objet d’un suivi scientifique mais les données de captures incomplètes (espèces mal identifiées dans les débarquements, rejets très importants) ne permettent pas une évaluation précise. L'état des stocks du grondin perlon est inconnu.

 

Stock non classifié :

  • Méditerranée
    • Les grondins ne font pas l’objet de suivi scientifique. L’état de leurs stocks est inconnu.

 

GESTION DES STOCKS 

Il n’existe pas de réglementation spécifique pour la pêche des différentes espèces de grondin en Europe (seule la Belgique applique une taille minimale de capture de 20 cm). Les grondins sont principalement pêchés comme prises accessoires au chalut de fond, activité strictement réglementée. Les différentes espèces de grondin bénéficient ainsi indirectement des règles de gestion imposées aux pêches pluri-spécifiques (plusieurs espèces ciblées), notamment par la taille des mailles de filets qui laissent échapper les immatures. Cependant, la majorité des prises est rejetée en mer (espèce non soumise à TAC (1) donc non soumise à l’obligation de débarquement).

 

 

CONSOMMATION 

Les trois espèces de grondin sont commercialisées sous forme de poisson entier ou fileté à l’état frais. Préparé sans tête et sans peau, le grondin est aussi appelé « galinette », notamment dans le sud de la France.

Le grondin rouge est le plus courant en France et est souvent utilisé pour faire des soupes.

Le grondin perlon est le plus apprécié des trois en raison de sa chair blanche et ferme. Il est le mieux valorisé en raison de la forte demande de certains marchés de connaisseurs (en Espagne, en Italie et dans le Boulonnais en France).

Le grondin gris est le moins cher d’entre tous et selon certains amateurs, il aurait une bien meilleure chair que le grondin rouge.

 

 


 

* Stock pour lequel le niveau d’exploitation (inférieur à celui permettant le RMD) devrait permettre sa reconstitution si d’autres impacts que la
pêche (pollutions environnementales, changement climatique…) ne compromettent pas sa reconstitution.

 

(1) Total admissible de captures

(2) Rendement Maximum Durable

 

ÉLÉMENTS CLÉS

  • Plusieurs espèces de grondin sont vendues sur nos marchés : le grondin rouge (Chelidonichthys cuculus), le grondin perlon (Chelidonichthys lucerna) et le grondin gris (Eutrigla gurnardus).
  • Le grondin rouge est l’espèce la plus courante en France.
  • En Atlantique Nord-Est, seuls les grondins gris et rouge font l’objet d’un suivi scientifique :
    • Le stock de grondin gris présente une biomasse globalement en augmentation et un taux d'exploitation faible.
    • L'état du stock de grondin rouge n'est pas connu avec précision (manque de données).
  • En Méditerranée, les grondins ne font pas l’objet d’un suivi scientifique.
  • Aucune réglementation spécifique n’existe pour la pêche de ces espèces en Europe.

RECOMMANDATIONS D'ACHATS

➜ À consommer avec modération

  • Grondin rouge : tous stocks.
  • Grondin perlon : tous stocks.
  • Grondin gris : tous stocks.

Privilégier les individus ayant une taille > à 25 cm (grondin rouge), > à 24 cm (grondin perlon), > à 35 cm (grondin gris), ou les grands filets issus d’individus matures ayant eu le temps de se reproduire.